Arrêté préfectoral n°289

Arrêté préfectoral n°289 portant mesures de police dans le département de Seine et Marne en vue de ralentir la propagation du Virus Covid-19

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Présentation de Beaumont-du-Gâtinais

” VOYAGEUR, MON AMI, toi qui tout droitement nous arrives par la belle route jadis tracée, pavée et bordée d’arbres, au XIIe siècle, pour unir sans détour deux châteaux et deux cœurs : Adam II de Beaumont et Agnès de Soisy-aux-Loges. VOYAGEUR, MON AMI, ralentis, car le carrefour est dangereux mais ralentis surtout et même arrête-toi parce que soudain, majestueux, harmonieux, accueillant s’ouvre à toi le cœur de ma cité : L’ÉGLISE, LE CHATEAU, LA HALLE, symboles des trois Ordres constituants de la France : LE CLERGÉ, LA NOBLESSE, LE TIERS-ETAT”.

Abbé J. INGRAIN, Noël 1975.

Beaumont-du-Gâtinais se localise à 100 kms de Paris à l’extrémité Sud-Ouest du département de la Seine-et-Marne. Administrativement, Beaumont-du-Gâtinais appartient au canton de Château-Landon.

Beaumont-du-Gâtinais fait parti de la Communauté de Communes Gâtinais Val-de-Loing exerçant les compétences :

    • Aménagement de l’espace
    • Développement économique
    • Collecte et traitement des déchets des ménages
    • Aménagement, entretien et gestion des aires d’accueil des gens du voyage et des terrains familiaux locatifs
    • Gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations
    • Action sociale d’intérêt communautaire
    • Protection et mise en valeur de l’environnement et soutien aux actions de maîtrise de la demande en énergie
    • Construction, entretien et fonctionnement d’équipements culturels et sportifs d’intérêt communautaire et d’équipements de l’enseignements préélémentaire et élémentaire d’intérêt communautaire
    • L’aménagement numérique du territoire
    • Le transport

La topographie de Beaumont-du-Gâtinais se caractérise par une altitude moyenne de 90 mètres sur le territoire communal. Le relief est très peu accidenté : la plénitude du site domine. Les formes principales constitutives du paysage sont le plateau (vaste étendue comprise entre les vallées de l’Essonne et du Loing) et un ruisseau, le Fusin, dont la position et l’écoulement n’engendre pas de modification du relief.

Le site occupé par Beaumont-du-Gâtinais, un plateau calcaire, n’était pas propice à la culture (Gâtine en vieux français signifiait terre inculte) et pourtant le paysage agraire actuel résultant de la mise en valeur des sols est celui d’un paysage de champs ouverts cultivés, le paysage d’openfield non enclos. Il témoigne d’un système agraire associé à un habitat groupé en village serré de façon à laisser le plus de place aux cultures. Actuellement, Beaumont-du-Gâtinais est un village où les habitations sont alignés de part et d’autre des axes de communication importants. Ces derniers constituent une trame viaire au maillage dense, élément pouvant qualifier la forme du village comme étant “un village-tas”.

La commune est desservie par des axes de communication importants à l’échelle du Département : la situation de carrefour au niveau de Beaumont-du-Gâtinais se matérialise par le croisement de plusieurs routes départementales :

    • la RD 403 en direction de Nemours (20 kms);
    • la RD 410 en direction de Malesherbes (18 kms);
    • la RD 123 en direction de Pithiviers (22 kms).

Le trafic routier confère aux voies empruntées un statut de passage important (poids lourds et véhicules légers liés aux entreprises industrielles et agricoles).

Malgré des limites départementales bien définies, la commune peut ressentir une identité plurielle : les spécificités du Loiret dominent de par la forte présence de l’agriculture, et la localité appartient à la Région Ile-de-France. Beaumont-du-Gâtinais est également une des localités les plus méridionales de l’Ile-de-France. Beaumont-du-Gâtinais appartient à la région naturelle du Gâtinais où l’agriculture est très présente.

Beaumont-du-Gâtinais constitue une entrée du département de Seine-et-Marne et une entrée de la région Ile-de-France.

Informations utiles

Pour une habitation existante, quelle autorisation ?

Suivant le type de travaux (voir schéma ci-dessous) :

Le schéma ci-dessus n’ayant qu’un caractère indicatif, il convient, pour tous projets de travaux, de s’adresser au préalable à la Mairie afin de vérifier s’il y a lieu de constituer un dossier.

Occupation du domaine public pour travaux

L’occupation du domaine public (trottoirs, places) pour l’installation de matériels ou d’équipements pour travaux (échafaudage, benne à gravats, grue, dépôt de matériaux, etc …) doit répondre à des conditions fixées par la commune. Elle nécessite une Autorisation d’Occupation Temporaire (AOT) du domaine public, qui prend la forme d’un arrêté. Pour se faire, il faut se renseigner auprès du secrétariat de Mairie aux heures habituelles d’ouverture.

Construction nouvelle

L’édification d’une construction nouvelle est par principe soumise à un permis de construire :

    • création d’une surface hors oeuvre brute supérieure à 20m²
    • travaux modifiant le volume du bâtiment accompagnés du percement ou de l’agrandissement d’une baie existante
    • changement de destination accompagné de travaux modifiant la façade d’un bâtiment
    • changement de destination accompagné de travaux modifiant les structures porteuses

Les construction de petites tailles (< 20m²) sont soumises à une simple déclaration préalable.

 

Si vous souhaitez entamer des travaux et avez un doute sur le document d’urbanisme à fournir, ou pour toutes questions, n’hésitez pas à appeler la Mairie.