Accueil de Loisirs Sans Hébergement

 

Dépliant accueils de loisirs sans hébergement

 

Les familles résidant dans l’une des vingt communes membres de la Communauté peuvent inscrire leurs enfants de 3 à 11 ans dans n’importe lequel des quatre accueils du territoire : Aufferville, Beaumont-du-Gâtinais, Lorrez-le-Bocage et Souppes-sur-Loing.

La tarification appliquée est la même partout : de 6,50 à 14,50 euros par enfant et par jour, selon les revenus et la composition de la famille.
Ce tarif comprend la journée à l’accueil de loisirs, de 9h à 17h, avec le déjeuner, l’accueil du matin (à partir de 7h) et l’accueil du soir (jusqu’à 19h).
Le tarif appliqué aux familles extérieures est de 28 euros par enfant et par jour.
Les communes extérieures à la Communauté peuvent décider de conclure une convention afin de participer à l’inscription des enfants les concernant dans un des Accueils de loisirs de la Communauté (pour plus d’informations, rapprochez-vous de votre mairie).

Les modalités de fonctionnement des accueils de loisirs sont harmonisées pour faciliter l’inscription des enfants : retrouvez ci-dessous le règlement intérieur et le dossier d’inscription utilisés dans les quatre accueils de loisirs. Ces documents sont également disponibles dans les vingt mairies de la Communauté.

Règlement des accueils de loisirs sans hébergement

Dossier d’inscription 2021 accueil de loisirs sans hébergement

Protocole d’accueil Beaumont-du-Gâtinais

 


PLANNING D’ACTIVITES A BEAUMONT-DU-GATINAIS

DU 7 AU 30JUILLET 2021

DU 15 AU 21 FEVRIER 2021

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En savoir plus sur : www.ccgvl77.fr/l-accueil-de-loisir

Vos élus

Hugues MONCEL, Maire .

Patricia JAMESSE, 1ère Adjointe.

Jean-Claude JAIRE, 2ème Adjoint.

Anne MARQUES, 3ème Adjointe.

Philippe TRIPET, 4ème Adjoint.

Christiane FOREST, Conseillère municipale.

Valérie CÔME, Conseillère municipale.

Cédric SIMON, Conseiller municipal.

Magali CHARTIER, Conseillère municipale.

Nicolas POZO, Conseiller municipal.

Amélie BROSSIER, Conseillère municipale.

Sylvie LECHARME-BENOIST, Conseillère municipale.

Caroline MASSYN, Conseillère municipale.

Olivier BROSSIER, Conseiller municipal.

Nicolas GALLICE, Conseiller municipal.

Annuaire des associations

AMICALE  DES ANCIENS COMBATTANTS


1, rue Montgaudier 77890 BEAUMONT-DU-GÂTINAIS
Président : Philippe TRIPET

 

AMIS DES ARTS GRAPHIQUES ET PLASTIQUES DE BEAUMONT-DU-GÂTINAIS

1, rue Montgaudier 77890 BEAUMONT-DU-GÂTINAIS
Présidente : Dominique MONCEL
Téléphone : 01 72 79 29 38

 

APERPIG (Association des Parents d’Elèves du RPI du Gâtinais)

1, rue Montgaudier 77890 BEAUMONT-DU-GÂTINAIS
Présidente : Caroline LEFORT
E-mail : aperpig@gmail.com

Facebook : Aperpig – Association des Parents d’Elèves du RPI Gâtinais

 

ASSOCIATION DE DEFENSE DES DROITS DES RIVERAINS DE BEAUMONT-DU-GÂTINAIS

1, rue Montgaudier 77890 BEAUMONT-DU-GÂTINAIS
Téléphone : 06 32 71 28 67

 

CLUB AMITIES LOISIRS

21, Barnonville 77890 BEAUMONT-DU-GÂTINAIS
Présidente : Denise GUYON

 

CLUB GYMNIQUE BEAUMONTOIS

7, rue des Ormeaux 77890 BEAUMONT-DU-GÂTINAIS
Présidente : Ghislaine THIERRY
Téléphone : 01 64 29 93 06

 

COMITE DES FÊTES DE BEAUMONT-DU-GÂTINAIS

1, rue Montgaudier 77890 BEAUMONT-DU-GÂTINAIS
Présidente : Philippe TRIPET

 

FOOTBALL CLUB BEAUMONTOIS

77890 BEAUMONT-DU-GÂTINAIS
Téléphone : 07 82 27 75 32

 

K’DANSE

1, rue Montgaudier 77890 BEAUMONT-DU-GÂTINAIS
Présidente : Jessica LAIR
Téléphone : 06 08 07 13 65 ou 06 21 72 19 11

E-mail : bureau.kdanse@gmail.com

Facebook : K’Danse de Beaumont

 

LES AMIS DU PATRIMOINE BEAUMONTOIS

1, rue Montgaudier 77890 BEAUMONT-DU-GÂTINAIS
Présidente : Maryse JAIRE
Téléphone : 01 64 29 91 81 ou 01 64 29 92 90

 

LES BALADES DU JEUDI

1, rue Montgaudier 77890 BEAUMONT-DU-GÂTINAIS
Présidente : Maryse JAIRE
Téléphone : 01 64 29 91 81 ou 01 64 29 92 90

 

LILA Eddy

Ménage, courses, repassage, petits travaux en tout genre, entretien de jardin, gardiennage, rendez-vous extérieur…

33, avenue de la Gare 77890 BEAUMONT-DU-GÂTINAIS
Président : Eddy LILA
Téléphone : 01 64 29 36 39 ou 06 01 23 31 26

 

POLE AUTONOMIE TERRITORIAL FONTAINEBLEAU
Association SOUTIEN FACIL

15, rue des Chaudins 77140 NEMOURS
32, rue Grande 77210 SAMOREAU
Président : Hugues MONCEL
Directrice : Sandrine SIMON
Téléphone : 01 64 28 75 25
Couriel : accueil@pat-fontainebleau.fr
Site internet : coordinationsud77.fr

    • Les PAT (Pôle Autonomie Territorial) ont été créés par le Conseil Départemental de Seine-et-Marne.
    • Ce sont des lieux d’information, d’orientation et d’accompagnement pour les personnes de plus de 60 ans, les personnes en situation de handicap et leur entourage.

 

RAM (Relais Assistantes Maternelles)

Salle polyvalente
6, rue du Mail Est 77890 BEAUMONT-DU-GÂTINAIS
Téléphone : 06 27 87 70 71 (Alexandra)

 

STOCK-CAR CLUB DU GATINAIS

12, lotissement du Moulin 77890 BEAUMONT-DU-GÂTINAIS
Président :Christian GIRARD

 

VELO-CLUB DE BEAUMONT-BOËSSES

8, rue Montgaudier 77890 BEAUMONT-DU-GÂTINAIS
Président :Alain BOUDARD
Téléphone : 06 07 90 68 57
Site internet : veloclubbeaumontboesses.fr

Les Amis du patrimoine Beaumontois

Aux portes de l’Ile-de-France, Beaumont-du-Gâtinais, lieu de passage entre Paris et le Val-de-Loire, présente un cœur plein de charme avec ses monuments classés, témoins d’un riche passé historique. Marc VERDIER, beaumontois passionné d’histoire, en a fait une étude vivante disponible à l’Association des Amis du Patrimoine Beaumontois. Elle vous permet de pénétrer dans le prestigieux édifice qu’était le château des Harlay puis des Montmorency-Luxembourg, du XVIIème au XVIIIème siècles. Ensuite, vous assistez à sa lente dégradation qui se terminera par un démantèlement complet au XIXème siècle.

le-chateau-de-beaumont-du-gatinais-collection-gaigniere

Les vestiges encore présents vous donnent à imaginer ce qu’à pu être la somptueuse demeure digne des princes qui en furent maîtres.

Maryse JAIRE Présidente des Amis du Patrimoine Beaumontois.

Historique de Beaumont-du-Gâtinais

Données générales sur l’évolution du bourg.

Les données historiques, actuellement disponibles concernant Beaumont-du-Gâtinais, restent floues quant aux origines du territoire; les dates énoncées restant approximatives. L’occupation des sols aurait débutée dès l’époque mérovingienne. La certitude des faits déroulés à Beaumont n’est réelle qu’à partir du XIème siècle, période à partir de laquelle existent des documents relatifs à la bourgade nommée “Beaumont-des-Bois” qui connut un essor croissant au fil des siècles. Plusieurs familles vont se succéder et contribuer à l’évolution de Beaumont.

Vers la moitié du XIIème siècle, la seigneurie était la famille de Beaumont, famille dont certains membres occupaient un rôle de hauts dignitaires à la couronne de France. Vers la fin du XVème siècle, la seigneurie appartient à la famille Chabannes, et, suite à une transaction entre Jean de Chabannes et les héritiers de Jacques-Coeur, la seigneurie revient à Germaine Cœur (petite fille de Jacques Cœur). Cette dernière épouse Louis de Harlay en 1493, descendant d’une noblesse de robe et chevalier du guet à Paris.

Achille 1er de Harlay, seigneur de Beaumont se distingue lors de la journée des barricades le 12 mai 1588 et Henri III l’honora de la charge de premier Président du Parlement de Paris. Henri IV érigea en 1599 la seigneurie de Beaumont en Comté et fit élevé la Halle. L’embellissement et l’agrandissement du château ont été effectués par Achille III. Sa petite fille épousa, le 7 décembre 1711, Christian de Montmorency-Luxembourg.

La seigneurie des Beaumont, puis des Chabannes, attribuée à Germaine Cœur, et transmise par alliance aux Harlay (1493) et aux Montmorency-Luxembourg (1711), érigée en comté en 1599, ce dernier devient duché-prairie en 1769. A la révolution, le duc émigra et le château fut détruit en grande partie. Les domaines déclarés bien nationaux ont été vendus.

Beaumont était à l’époque de la Révolution “une petite ville florissante, capitale d’un duché héréditaire”. Les arbres du parc furent abattus.

Le village devient un bourg agricole entouré de vignes sur les coteaux (Auxy, Gaubertin, Boësses) et où la culture du safran était prospère. Progressivement ces deux richesses ont été remplacées par la culture des céréales et des betteraves (sucrerie de Souppes-sur-Loing à proximité) dans la plaine allant jusqu’à Chateau-Landon.

Avec les transformations classiques de la vie rurale et l’industrialisation, la ville périclita et perdit de la population. Beaumont-du-Gâtinais devient une ville résidentielle et accueille des résidences secondaires.

La place de l’Église est décrite comme une place de belle allure, bordée sur trois côtés par des vieux monuments : l’Église, les Halles, la façade est des communs du château dont les murs plongent dans les douves alimentées par le Fusin. Ce dernier entourait les fortifications de la ville. La promenade du Mail, bordée par deux allées ombragées en équerre, suit le tracé des anciennes fortifications. Le portail de l’ancien château a été conservé. Le monument aux morts situé sur la place a été conçu dans le style de cette porte.

Beaumont-du-Gâtinais était après la révolution et pendant une dizaine d’années chef-lieu de canton, statut qui lui a attribué des fonctions et des bâtiments (gendarmerie, poste…). Des commerces de qualité étaient présents ainsi que des entreprises. Figure aussi dans la description, un hôtel, le Grand-Saint-Martin, où des bals étaient organisés; une salle de spectacle et de cinéma était à la disposition des habitants dans la rue du Pont.